Découvrez le monde du SEO

Des idées?

Eh bien, les utilisateurs de WordPress publient à eux seuls plus de 2 millions d’articles chaque jour . Cela sort à 24 articles de blog chaque seconde. N’hésitez pas à faire appel à une agence de référencement naturel à Lyon de qualité !

Cela signifie que les utilisateurs ont publié environ 216 articles de blog pendant que vous lisiez ces cinq phrases.

Et cela ne compte que les utilisateurs de WordPress. Si nous devions compter tous les articles de blog, ce nombre serait sûrement plus élevé.

Cela rend difficile de se démarquer. Mais vous devez le faire si vous voulez faire de votre blog un succès.

Bien que je passe souvent 4 à 5 heures à écrire mes articles de blog, les dix minutes que je passe à optimiser chaque article sont de loin les plus importantes.

Pas étonnant que des millions de personnes utilisent le terme «SEO» sur Google chaque mois.

Chaque jour, les gens effectuent plus de 2,2 millions de recherches . Et c’est juste sur Google – pour ne rien dire des autres moteurs de recherche.

Par conséquent, apparaître sur la première page de Google peut être le facteur décisif entre une entreprise en plein essor et une entreprise en faillite.

Mais que signifie même SEO?

Vous savez probablement que cela signifie l’optimisation des moteurs de recherche, mais que devez-vous optimiser?

Est-ce le design? Ou est-ce l’écriture? Ou peut-être que ce sont les liens.

Oui, oui et oui – c’est tout cela et plus encore.

Mais commençons ce guide SEO au début.

Définition: SEO signifie optimisation des moteurs de recherche. Quel est l’art de se classer en haut d’un moteur de recherche dans la section non rémunérée, également connue sous le nom de listes organiques.

Très bien, traduisons cela en anglais. Voici mon essai:

L’optimisation des moteurs de recherche (SEO) est le processus d’optimisation de votre contenu en ligne afin qu’un moteur de recherche aime l’afficher comme un résultat supérieur pour les recherches d’un certain mot-clé.

Permettez-moi de détailler cela encore plus:

En matière de référencement, il y a vous, le moteur de recherche et le chercheur. Si vous avez un article sur la façon de faire des lasagnes végétaliennes, vous voulez que le moteur de recherche (qui, dans 90% des cas, est Google) l’affiche comme résultat principal à tous ceux qui recherchent l’expression « lasagnes végétaliennes ».

Le référencement est la magie dont vous avez besoin pour travailler sur votre article afin de rendre Google très susceptible d’inclure votre publication comme l’un des meilleurs résultats chaque fois que quelqu’un recherche ce mot-clé.

Nous allons approfondir le référencement, mais n’hésitez pas à accéder à n’importe quelle section qui vous intéresse:

Aperçu

Maintenant, à quoi ressemble cette magie, et pourquoi est-ce même important?

Comme je l’ai dit plus tôt, la grande majorité des expériences en ligne commencent par un moteur de recherche et près de 75% des chercheurs commencent leurs recherches sur Google .

Combinez cela avec le fait que les cinq premiers résultats sur Google obtiennent 67% de tous les clics , et vous obtenez une idée de pourquoi l’optimisation des moteurs de recherche est si importante.

Il y a une blague qui circule sur le Web qui souligne à quel point il est crucial d’accéder à la première page de Google:

Si jamais vous avez besoin de cacher un cadavre, vous devez le placer sur la deuxième page des résultats de recherche Google.

Si votre article de blog, votre article ou votre produit se trouve sur une autre page des résultats de recherche Google que la première, cela signifie qu’il ne se classe pas du tout.

Mais pour comprendre comment apparaître en premier dans les résultats des moteurs de recherche, vous devez d’abord savoir comment la recherche fonctionne même.

Comment fonctionne la recherche:

Maintenant que vous avez une idée des bases du référencement, je vais jeter un œil à certains de ses composants en détail.

Alors que Google garde assez bien son algorithme de recherche et que tous les plus de 200 facteurs déterminants ne sont pas publics, Backlinko a fait un excellent travail en compilant autant d’entre eux que possible dans une grande liste .

Mais d’abord, je dois clarifier une chose. Il y a deux aspects de la force SEO, et vous devez choisir le vôtre dès maintenant.

Chapeau blanc vs chapeau noir

Comme vous le savez, je joue au jeu de l’entrepreneuriat à long terme  au lieu d’essayer simplement d’en tirer de l’argent rapidement.

C’est la même chose avec l’optimisation des moteurs de recherche. Certaines personnes sont là pour faire quelques grands très rapidement tandis que d’autres sont là pour le long terme.

Si vous voulez travailler le référencement comme un schéma de devenir riche rapidement, vous finirez probablement par faire du référencement black hat.

Ce type de référencement se concentre sur l’optimisation de votre contenu uniquement pour le moteur de recherche, sans considérer du tout les humains. Puisqu’il existe de nombreuses façons de contourner et d’enfreindre les règles pour que vos sites soient bien classés, il s’agit d’un moyen privilégié pour les référenceurs black hat de gagner rapidement quelques milliers de dollars.

En fin de compte, cette approche se traduit par des pages de spam et de merde qui sont souvent interdites très rapidement. Cela entraînera souvent une punition sévère pour le marketeur, ruinant sa chance de construire quelque chose de durable à l’avenir.

Vous pourriez faire quelques grands de cette façon, mais vous devrez continuellement être à l’affût des mises à jour des moteurs de recherche et trouver de nouvelles façons d’éviter les règles.

Le SEO White Hat, en revanche, est le moyen de créer une entreprise en ligne durable. Si vous faites du référencement de cette façon, vous vous concentrerez sur votre public humain.

Vous allez essayer de leur donner le meilleur contenu possible et de le rendre facilement accessible en jouant selon les règles du moteur de recherche.

Inbound Marketing Inc. fait un excellent travail pour expliquer la différence .

Inutile de dire que vous n’entendrez et ne me verrez que parler de SEO white hat.

Choisissez judicieusement votre côté de la force , jeune Padawan.

Malheureusement, ce n’est pas toujours aussi simple.

Comme vous le savez, la vie n’est pas toujours noire ou blanche.

Il en va de même pour le référencement. Il y a en fait quelque chose au milieu du «débat du chapeau blanc contre le chapeau noir» que je dois aborder.

Grey hat SEO , comme son nom l’indique, est un peu blanc et un peu noir.

Cela signifie que ce n’est pas aussi pur ou innocent que le plus blanc des chapeaux blancs. Mais ce n’est pas aussi éminemment manipulateur que le chapeau noir peut l’être.

Vous n’essayez pas de tromper qui que ce soit ou de jouer intentionnellement le système avec un chapeau gris. Cependant, vous essayez d’obtenir un avantage distinct.

Vous voyez, les normes de Google ne sont pas aussi claires qu’ils aimeraient vous le faire croire. Plusieurs fois, ils pourraient même dire des choses contradictoires.

Par exemple, Google a déclaré qu’il n’était pas fan des blogs invités pour créer des liens .

Mais qu’en est-il des blogs invités pour développer votre marque? Et si vous le faisiez pour renforcer la notoriété, générer un trafic de haute qualité vers votre site et devenir un nom connu dans l’industrie?

Ce sont toutes des raisons légitimes de poster des invités et pourquoi je le recommande toujours .

D’autres personnes pourraient ne pas être d’accord avec moi sur ce point, et ce n’est pas grave.

C’est ce qui rend le marketing en ligne, et le référencement en particulier, si amusant. C’est un jeu. Et deux adversaires peuvent essayer différentes méthodes pour gagner.

Le référencement change tout le temps. Les règles sont souvent mal définies.

En outre, la plupart de ce que nous appelons «  les règles  » ne sont que des référenceurs faisant des prédictions ou recherchant des tendances de données corrélées.

C’est pourquoi il y a tellement de place pour le SEO chapeau gris de se faufiler.

De nombreuses techniques classiques de création de liens, comme l’utilisation de bourses pour créer des liens, peuvent également aller dans les deux sens.

Certaines personnes disent que cela fonctionne toujours . D’autres disent que c’est mort .

Cela dépend souvent beaucoup de la façon dont vous le faites.

Les référenceurs très intelligents, comme Ross Hudgens de Siege Media, parlent beaucoup de tactiques de création de liens évolutives .

Toutes les tactiques marketing doivent être évolutives à la fin de la journée pour générer un retour sur investissement.

Mais voici le problème avec cette notion.

Presque toutes les «  tactiques de création de liens évolutives  » sont un chapeau noir limite selon la façon dont vous le faites.

Ross montre des exemples de cette situation où même les grandes marques que vous visitez quotidiennement, comme le New York Times, ont tissé des liens . Vous pourriez techniquement considérer que cela va à l’encontre des règles de Google.

Désormais, il peut être facile de créer des liens dans certaines industries, comme la technologie ou la nutrition. Il existe des milliers de blogs en ligne qui en parlent quotidiennement.

Mais que faire si vous travaillez pour une société de suppléments?

Saviez-vous que MailChimp ne permettra même pas aux entreprises de suppléments d’  utiliser leur service de marketing par e-mail?

Comment sont-ils censés créer des connexions, atteindre les clients et augmenter leurs revenus (sans parler de créer quelques liens)?

Il en va de même dans d’autres industries moins savoureuses, comme les jeux de hasard par exemple.

Les chances d’un journaliste de créer un lien vers votre site de manière flatteuse sont minces, voire nulles.

Tant de fois, vous allez devoir tenter votre chance.

Les cabinets d’avocats ont également du mal à créer des liens de haute qualité. C’est pourquoi ils utilisent souvent des tactiques de création de liens de bourses d’études  comme nous l’avons mentionné précédemment.

Même si vous êtes un débutant complet, vous pouvez toujours adopter une approche professionnelle du contenu de qualité en vous engageant simplement à faire de l’écriture une habitude quotidienne  et à progresser progressivement à partir de là.

Recherche de mots-clés –  Faire votre recherche de mots-clés à l’avance est une partie cruciale d’un bon contenu.

Étant donné que vous souhaitez idéalement inclure votre mot-clé ciblé dans le titre de votre publication et tout au long de l’article, vous devez choisir votre mot-clé avant de commencer à écrire.

J’ai largement couvert la recherche de mots-clés sur Quick Sprout , mais si vous n’avez jamais fait de recherche de mots-clés auparavant, vous voudrez peut-être consulter le guide Hubspot pour les débutants .

Parmi tous les facteurs de référencement sur la page, c’est celui que vous devriez passer le plus de temps à apprendre. Vous n’avez même pas besoin d’acheter un livre. Le guide définitif de Backlinko sur la recherche de mots-clés  fera l’affaire.

Quand je dis ne dors pas là-dessus, je le pense. Il y a une raison pour laquelle nous avons pris le temps de compiler les 40 meilleurs articles sur la recherche de mots clés sur Kissmetrics .

Utilisation de mots-clés –  Google est devenu plus intelligent au fil des ans. Bien que vous deviez, bien sûr, utiliser votre mot-clé dans tout votre contenu, le brouillage de votre mot-clé dans votre texte autant que possible nuira à votre classement plutôt que de l’améliorer.

Le bourrage de mots-clés est une interdiction absolue de  nos jours.

Aujourd’hui, l’utilisation de mots-clés est beaucoup plus une question de sémantique.  Google a tellement bien interprété la signification des mots clés des internautes que c’est effrayant.

Il examine non seulement votre mot clé, mais également ses synonymes pour comprendre ce que vous voulez dire lorsque vous saisissez quelque chose comme « cinq gars nyc ».

Google saura que vous ne recherchez probablement pas cinq hommes au hasard, mais il suppose plutôt que vous recherchez la chaîne de restauration rapide « Five Guys, Burgers & Fries » en examinant des recherches similaires pouvant inclure les mots clés  » hamburgers »et« frites ».

Tant que vous vous assurez que votre mot-clé est présent à des endroits stratégiquement importants (comme les titres, l’URL et la méta description), il n’est pas nécessaire de le mentionner des tonnes de fois dans votre texte.

Concentrez-vous simplement sur le lecteur et intégrez de manière transparente votre mot  – clé à quelques reprises.

Fraîcheur du contenu –  Hubspot a fait un benchmark  cette année qui a montré, une fois de plus, que publier plus fréquemment améliore le classement de Google.

Cependant, publier un nouveau contenu n’est qu’un moyen de signaler la fraîcheur de Google. Il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire avec le contenu que vous avez déjà publié pour le rendre plus à jour .

Brian Dean de Backlinko, par exemple, n’a publié qu’une trentaine d’articles en deux ans . Pourtant, il garde tous ses messages à jour en les réécrivant et en ajoutant de nouvelles informations au fur et à mesure qu’il les trouve.

Bien qu’il soit important de publier régulièrement, vous pouvez toujours obtenir d’excellents résultats en publiant une fois par mois tant que votre contenu est complet et approfondi .

Réponses directes –  Enfin, Google fournira parfois aux chercheurs des réponses directes directement sur le SERP. Si vous écrivez votre contenu suffisamment clairement pour que Google le reconnaisse comme une réponse à une question particulière, il apparaîtra directement sous la barre de recherche.

Matt Cutts, ancien chef de l’équipe de spam de Google et souvent voix publique pour les derniers changements en matière de référencement et d’algorithme, a annoncé l’année dernière que les personnes qui coupaient le jargon  seraient sur la bonne voie.

C’est pourquoi les guides détaillés et les longues procédures sont devenus de plus en plus populaires. Assurez-vous donc de clarifier votre écriture . Des mots à la mode et des constructions de phrases complexes ne vous donneront pas l’air intelligent ni n’aideront votre jeu de référencement.

Moz a répertorié tous les aspects critiques que  vous devez garder à l’esprit si vous voulez bien faire avec des réponses directes.

SÉLECTION DU MOT CLÉ

Nous venons d’évoquer brièvement la recherche de mots clés.

Mais c’est un sujet tellement important qu’il mérite sa propre section.

La raison en est que quelque chose comme 90% du référencement tourne souvent autour de la sélection de mots clés.

J’ai juste inventé cette statistique, mais vous comprenez.

Les mots-clés dictent le sujet de chaque élément de contenu.

Il dicte ce que vous appelez votre site ou comment vous décrivez votre marque en ligne.

Les mots clés dictent même la façon dont vous créez des liens, y compris tout, des tactiques que vous choisissez à la façon dont vous prévoyez de les mettre en œuvre.

Une autre erreur commune que font les gens est d’arrêter.

Peut-être ont-ils repensé leur site Web  ou lancé une nouvelle campagne de marketing.

Ils le font pendant une semaine ou deux, mettent à jour leurs pages, puis s’arrêtent.

Ils pensent que la recherche de mots clés est une chose unique. En réalité, c’est exactement le contraire.

Les meilleurs référenceurs recherchent constamment des mots clés.

Ils réévaluent également constamment si les mots-clés de leur contenu existant ont encore du sens.

Voici comment les personnes intelligentes prennent de mauvaises décisions en matière de mots clés.

Erreur de recherche de mot-clé courante n ° 1: choisir le mauvais mot-clé

Disons que vous vendez des services de conseil.

Votre service peut coûter 10 000 $ aux clients au cours d’une année.

C’est un peu moins de mille dollars par mois, donc ce n’est pas hors de question.

Mais c’est quand même assez cher.

Maintenant, si vous vous classez au premier rang des «conseils gratuits pour la croissance des entreprises», devinez quel type de public vous allez attirer?

Vous inviterez des personnes à la recherche de contenus gratuits! Et cela signifie qu’ils ne remettront probablement pas leur carte de crédit au moment où ils arriveront sur votre site.

Ce mot clé pourrait envoyer votre site à des milliers de personnes chaque mois.

Cependant, c’est probablement le mauvais public. Cela n’a donc pas de sens de se classer pour cela!

Vous feriez mieux de choisir un mot-clé différent, même si cela signifie renoncer à 990 visites par mois.

Pensez-y: si juste une ou deux personnes qui lisent ce converti, vous êtes déjà en avance.

Ce n’est pas la seule erreur courante que je vois, cependant.

En fait, ce prochain est encore plus courant.

Erreur de recherche de mots clés courante n ° 2: ignorer la concurrence

Vous avez sélectionné le bon mot-clé dès le départ.

C’est contextuellement pertinent par rapport à ce que vous faites. Et cela correspond mieux à ce que vous essayez de vendre.

Alors, quelle est la prochaine chose que vous faites?

Vous ouvrez un outil de volume de mots clés comme Google Keyword Planner  ou même un outil payant comme SEMrush .

Vous tapez quelques idées et obtenez les résultats.

Naturellement, vous commencez à vous orienter vers ceux avec le plus grand nombre de recherches.

Mais voici la chose qui vous manque.

Votre capacité à vous classer pour un mot-clé dépend souvent davantage de la concurrence que vous affrontez.

Consultez le mot clé «marketing de contenu», par exemple.

Il obtient environ 6,5 à 9,5k recherches mensuelles. C’est plutôt bien!

Ce n’est pas l’un des plus populaires sur le Web. Mais c’est un bon début.

Le problème se produit lorsque vous comparez votre propre site à ceux actuellement classés.

Voyez-vous les autorités de domaine et de page pour ces sites?

Voyez-vous le nombre de domaines racine de liaison qu’ils possèdent chacun?

Il faudrait à la plupart des sites Web des mois (voire des années) pour se rapprocher.

Cela signifie que vos chances de faire sortir l’un de nous des trois premiers sont minces, voire nulles.

Alors que se passe-t-il ensuite?

Les gens vont directement aux mots-clés à longue traîne  en conséquence.

Ils supposent que, simplement parce que le volume sera beaucoup plus faible pour ces derniers, la concurrence le sera aussi.

Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas.

Consultez la requête de recherche «agence de marketing de contenu» pour voir pourquoi.

Le volume est bien moindre à environ 100 visites seulement. Cela semble être le mot-clé parfait à longue traîne.

Sauf qu’il n’y a qu’un seul problème. Découvrez ce concours.

Tous ces sites existent depuis des années.

Ils ont tous des centaines (voire des milliers ou des dizaines de milliers) de liens.

La concurrence pour cette requête est tout aussi compétitive que la première populaire.

Donc celui-ci est pire que le premier. Si vous deviez en quelque sorte vous classer au sommet de celui-ci, vous obtiendrez à peine du trafic!

La demande pour cette requête est tout simplement trop faible compte tenu du niveau de concurrence élevé.

Donc, encore une fois, cela n’a aucun sens.

Qu’est ce que tu fais après?

Comment pouvez-vous trouver des mots-clés qui sont:

  1. Pertinent pour votre entreprise
  2. Pas trop compétitif
  3. Mais toujours fournir suffisamment de trafic pour en valoir la peine?

C’est la question en or.

La réponse est que vous devez sortir des sentiers battus. Voici comment.

Conseil n ° 1 pour la recherche de mots clés: Concentrez-vous sur l’intention de recherche

La plupart des gens se concentrent sur les mots clés.

Contre-intuitivement, c’est maintenant ce que vous voulez faire.

Au lieu de regarder ce que les gens entrent, vous devriez essayer d’identifier ce qu’ils recherchent .

C’est à cela que fait référence «l’intention de recherche».

Et c’est la différence entre obtenir un peu de trafic et générer des revenus réels.

Commençons par un scénario de base pour souligner la différence.

Vous possédez un site d’emploi.

Vous gagnez de l’argent en amenant les entreprises à publier des offres d’emploi sur votre site.

Cela signifie que vous devez bien classer les pages d’emploi afin que les gens viennent sur votre site plutôt que sur Indeed  ou ailleurs.

Plus il y a de gens qui trouvent un emploi grâce à vous, plus vous serez payé.

Mais regardez ce qui se passe avec un mot-clé tel que « travaux d’ingénierie ».

Les résultats sont partout!

Certains font référence aux ingénieurs en mécanique tandis que d’autres se concentrent sur les logiciels ou les postes de niveau d’entrée.

L’intention derrière chaque recherche est complètement différente.

C’est ce que vous devez identifier.

Que recherche exactement  cet utilisateur? À quel type de poste d’ingénieur sont-ils intéressés?

Heureusement, ce problème montre comment nous pouvons éventuellement le résoudre en proposant de bons mots clés qui ne sont pas trop compétitifs.

Indeed.com pourrait être un concurrent difficile en ce moment. Vous devez donc trouver différentes alternatives en fonction de l’intention de recherche.

Tout d’abord, regardez les recherches suggérées par Google pour cette requête.

Ce sont d’autres recherches courantes que les gens effectuent.

Déjà, vous avez quelques potentiels.

«Mécanique», «civile» et «industrielle» pourraient être très compétitives. Mais qu’en est-il de «l’environnement» ou de «l’audio»?

Faites défiler vers le bas du SERP pour obtenir encore plus de suggestions de Google.

Celui «aérospatial» est particulièrement intéressant.

Examinons un dernier exemple pour voir le rôle joué par l’intention de recherche dans la sélection des mots clés avant de passer à un autre outil.

Mais commençons celui-ci par une question:

Que recherche quelqu’un quand il tape «meilleur outil d’automatisation du marketing» dans Google?

Oui, ils recherchent un outil d’automatisation du marketing. Sauf qu’ils ne sont pas encore prêts à s’engager dans un seul.

Au lieu de cela, ils cherchent un moyen d’évaluer des alternatives. Ils recherchent une comparaison côte à côte afin de pouvoir comparer des pommes avec des pommes.

Maintenant, regardez ce qui se passe lorsque vous exécutez cette requête de recherche dans Google.

J’ai mis en évidence le premier résultat payant et le classement organique parce qu’ils vont après l’ intention de recherche .

Ils essaient de comprendre ce que les gens recherchent et pas seulement ce qu’ils tapent. Ensuite, ils le leur donnent.

Les autres résultats payants du milieu essaient simplement de vous vendre un outil malgré le fait que les personnes qui recherchent ici veulent examiner plusieurs options.

Ces entreprises recherchent une liste de mots-clés sans tenir compte de la motivation sous-jacente de chaque utilisateur.

C’est comme une vision tunnel.

Vous affichez une liste de mots-clés dans certains outils, vous les classez par volume de recherche et vous parcourez la liste.

Au lieu de cela, vous devez élargir vos options comme vous l’avez vu il y a une seconde avec les propres suggestions de Google.

AnswerThePublic  est un autre de mes outils préférés pour ce faire, car il utilise des requêtes de recherche réelles pour créer une liste.

Recherchez les «meilleurs outils d’automatisation du marketing» et cela décomposera encore plus la liste.

L’un de mes graphiques préférés vous aidera même à segmenter exactement qui recherche cela.

Par exemple, ce graphique montre que les personnes suivantes recherchent les «meilleurs outils d’automatisation du marketing»:

  • Utilisateurs de WordPress
  • Professionnels B2B
  • Petites entreprises
  • Les startups

Chacun de ceux-ci est un public complètement différent.

Chacun peut avoir son propre budget.

Une startup soutenue par une entreprise est prête à payer plus qu’une petite entreprise, par exemple.

Chacun a également ses propres besoins.

Les utilisateurs de WordPress voudront un simple plugin pour exécuter des campagnes directement à partir de l’application, alors qu’un professionnel B2B peut être indépendant de la plate-forme.

Ou, ils peuvent vouloir gérer leur site Web via l’outil d’automatisation afin qu’il y ait moins à gérer.

Voyez-vous les implications de cela?

Cela change les mots clés que vous ciblez.

Les pages que vous créez ou les articles de blog que vous créez aborderont des sous-ensembles de chacun pour se battre pour les meilleurs mots-clés dans chaque espace.

Mais cela a même un impact sur les campagnes que vous allez éventuellement mener.

Si vous essayez d’obtenir des mentions de presse et que vous vous attaquez aux utilisateurs de WordPress, cela signifie que vous allez cibler des sites et des blogueurs spécifiques à WordPress.

Vous allez présenter ou faire de la publicité sur WPBeginner au lieu d’Inc.com même si leur lectorat est moindre.

Vos chances de succès seront plus élevées en raison d’une concurrence moindre. Et le public du site sera beaucoup plus intéressé par ce que vous avez à vendre.

Cela signifie que vous obtiendrez non seulement de meilleurs liens ou des classements de recherche, mais aussi beaucoup plus de revenus.

HTML

Une fois que vous vous êtes assuré que votre contenu est toujours vert, le prochain gros morceau dont vous devez vous occuper est le HTML.

Vous n’avez pas besoin d’être un codeur professionnel ou d’obtenir un diplôme en programmation par quelque moyen que ce soit. Mais gérer une entreprise en ligne sans connaître les bases du HTML reviendrait à conduire sans savoir ce que signifient les couleurs des feux de signalisation.

Heureusement, avec des endroits comme Codecademy  ou Khan Academy , il y a plus qu’assez de possibilités pour tout savoir sur le HTML dont vous avez besoin en un clin d’œil et gratuitement.

Heck, vous pouvez même l’apprendre sur le tas en utilisant simplement une simple feuille de triche comme celle-ci .

Jetons un coup d’œil aux quatre parties du HTML que vous devez optimiser pour chaque élément de contenu que vous produisez.

Balises de titre – Les balises de  titre sont l’équivalent en ligne des titres de journaux. C’est ce qui apparaît dans l’onglet de votre navigateur lorsque vous ouvrez une nouvelle page.

La balise HTML pour eux est appelée title. Mais quand il s’agit de blogs, cela devient souvent une balise h1, qui signifie en-tête du premier ordre.

Chaque page ne doit avoir qu’une seule balise h1 pour que le titre soit clair pour Google. Nous vous avons montré comment faire cela à l’Université Quick Sprout , mais le site Web First Page Sage a compilé quelques autres choses  que vous pouvez faire pour y parvenir.

Meta description – Les  méta descriptions sont ce qui apparaît comme un extrait lorsque Google affiche votre page en tant que résultat aux chercheurs. Il est facile de repérer qui a fait ses devoirs de référencement et qui ne l’a pas fait par la méta description.

Si vous optimisez un résultat de méta-description, Google ne le coupera jamais et ne se terminera jamais par «…» ni ne donnera l’impression qu’il se termine au milieu de la phrase. Les méta descriptions optimisées mentionnent également souvent le mot-clé du contenu à l’avance.

Vous pouvez apprendre comment créer d’excellentes balises meta sur Quick Sprout University , et vous devriez également consulter quelques bons exemples  pour avoir une idée des descriptions.

Ne pensez pas trop à cet extrait de texte de 160 caractères. Lorsque vous l’écrivez, vous devez garder à l’esprit les chercheurs  bien plus que les moteurs de recherche.

Ma façon préférée de modifier ces deux éléments consiste à utiliser le plugin WordPress Yoast SEO .

Je l’utilise sur beaucoup de mes sites car c’est tout simplement le meilleur plugin SEO du marché.

C’est le plus populaire, ils le mettent à jour presque chaque semaine et il comprend de nombreuses fonctionnalités avancées permettant de gagner du temps.

Cela vous aidera non seulement à modifier rapidement vos titres et métadonnées, mais aussi:

  • Vous aider à définir les métadonnées pour chaque réseau social afin que Facebook, Twitter, etc. formate correctement vos données riches, telles que les images.
  • Créez et mettez à jour dynamiquement votre plan de site XML à mesure que votre site évolue.
  • Intégrez-la à votre console de recherche Google prête à l’emploi afin de trouver et de résoudre rapidement les principaux problèmes de votre site.
  • Et beaucoup plus!

Par exemple, au lieu d’avoir à personnaliser chaque page ou publication manuellement, vous pouvez créer des paramètres par défaut pour vos titres et métadonnées.

Vous pouvez même ajouter des fonctionnalités supplémentaires. Deux de mes favoris sont les outils de lisibilité et d’analyse des mots-clés qui aident à donner des repères simples aux personnes avec lesquelles vous travaillez ou à qui vous sous-traitez.

De cette façon, il existe des indicateurs clairs à utiliser avant de publier directement sur votre site.


Schema – 
 Schema est le résultat d’une collaboration de plusieurs moteurs de recherche. Il s’agit essentiellement d’un sous-ensemble de balises HTML spécifiques qui amélioreront la façon dont les pages de résultats des moteurs de recherche affichent votre contenu.

Par exemple, l’auteur de l’exemple ci-dessus avec Bitcoin a utilisé Schema pour créer la note que Google affiche sur le SERP. C’est un facteur plutôt petit, mais certainement une bonne pratique.

Moz a quelques bons conseils  pour tirer le meilleur parti de Schema. Lorsque vous avez terminé, n’oubliez pas de tester votre page  pour vous assurer que tout se passe bien.


Sous-titres – 
 J’ai déjà identifié les sous-titres comme l’ une des sept choses dont toute grande page de destination a besoin .

Non seulement ils aident à formater et à structurer votre contenu et offrent à vos lecteurs des points de référence faciles, mais ils affectent également le référencement.

Par rapport à vos balises h1, vos sous-titres h2, h3, h4 et autres ont moins de puissance de référencement. Mais ils comptent toujours, vous devriez donc les utiliser .

De plus, c’est l’une des victoires SEO les plus faciles que vous puissiez obtenir sur WordPress .

Comment diagnostiquer ces améliorations HTML –  La Search Console de Google (anciennement Outils pour les webmasters) dispose d’un rapport « Améliorations HTML » qui vous aidera à repérer certains des problèmes que j’ai soulignés ci-dessus.

Google utilise les métadonnées de votre site, y compris les balises de titre et la méta description, pour déterminer exactement comment classer votre site, puis en informer les utilisateurs.

Dans ce rapport, vous serez en mesure de diagnostiquer rapidement si:

  • Vous les avez dupliqués sur d’autres pages ou publications sur votre site.
  • Ils sont trop longs, tronqués ou coupés avant que les gens ne puissent les lire complètement.
  • Ils sont trop courts pour ne pas être suffisamment descriptifs ou utiles.
  • Ils ne sont tout simplement pas assez informatifs et manquent d’intention de mot-clé.

Le rapport vous donnera une analyse à l’échelle du site .

Ensuite, vous pouvez cliquer sur le numéro de chacun pour plonger dans la page spécifique ou publier le problème.

ARCHITECTURE

La troisième et dernière partie du référencement sur page que je couvrirai est l’architecture du site. Bien que cette partie devienne ultra-technique très rapidement, il y a quelques choses simples que tout le monde peut et devrait prendre en compte pour améliorer le classement SEO.

Une bonne architecture de site Web  conduit à une grande expérience pour l’utilisateur lorsqu’il navigue sur votre page. Il se concentre sur des éléments tels que des temps de chargement rapides, une connexion sûre et une conception adaptée aux mobiles.

Idéalement, vous tracerez l’architecture de votre site avant même d’acheter le domaine. Cela vous permet de vraiment entrer dans la tête de votre utilisateur et de procéder à une ingénierie inverse pour une expérience utilisateur exceptionnelle (UX).

ConversionXL a publié un excellent guide  sur la façon de s’assurer que votre UX fonctionne.

Vous devez également optimiser certains éléments pour une excellente «expérience des moteurs de recherche». Plus votre site Web est accessible à Google, meilleur sera son classement.

Facile à explorer – Vous  vous souvenez des araignées de la vidéo d’introduction? Ce sont les programmes qui «explorent» d’une page de votre site à l’autre via des liens.

En fonction de leur capacité à indexer toutes les pages de votre site , ils seront plus susceptibles de signaler à Google que vous êtes un bon résultat.

Plus la toile de liens entre les pages de votre site est épaisse , plus il est facile pour les araignées de les atteindre toutes, ce qui donne au moteur de recherche une meilleure compréhension de votre site.

Vous pouvez faciliter ce travail pour Google en créant un plan de site avec un simple plugin si vous êtes sur WordPress  ou un générateur de plan de site XML en ligne .

Pour voir une analyse en action, vous pouvez utiliser cet outil .

Contenu en double –  Il existe de nombreux mythes sur le contenu en double et la façon dont cela nuit à votre classement. Une erreur courante est de penser que tout sur votre page doit être original. Car le fait est que les moteurs de recherche ne pénalisent pas les sites Web pour le contenu dupliqué.

Re-publier votre contenu sur d’autres sites Web ou publier à nouveau vos messages d’invités sur votre propre site ne nuit pas à votre référencement, sauf si vous le faites de manière incorrecte (spam) .

Par exemple, si vous re-publiez exactement le même contenu dans un grand point de vente comme Medium , cela pourrait nuire à votre classement, car Google indexe d’abord votre article Medium, car il se trouve sur le domaine le plus faisant autorité.

Nous appelons souvent cela un problème de « canonisation ».

Et souvent, cela se produit déjà sur votre site sans que vous vous en rendiez compte.

Voici un exemple parfait de mon site.

Rendez-vous sur « NeilPatel.com/blog/ » et vous verrez quelque chose qui ressemble à ceci.

C’est la page de catégorie de blog qui affiche les articles les plus récents.

Chaque article comporte un titre, une image et un nombre de partages ou de commentaires.

Maintenant, comparez cela à un autre exemple de blog comme MarketingLand.com .

Ici, les derniers articles comportent une image et un titre. Mais ils incluent également une brève description du message.

C’est assez courant sur tous les blogs.

C’est parce que le thème que vous utilisez (comme sur WordPress) extrait souvent cet extrait automatiquement.

Et cela le tire des premières lignes du billet de blog.

Comme je l’ai dit, cela se produit automatiquement.

Cette fonctionnalité est généralement intégrée par le développeur du thème, car elle peut aider les lecteurs à voir de quoi parle l’article.

Cependant, il a également le potentiel de créer des problèmes de canonisation.

Techniquement parlant, c’est du contenu dupliqué.

Les mêmes informations exactes apparaissent dans l’article de blog individuel et la page de catégorie de blog.

Multipliez cela par des milliers d’articles de blog et vous rencontrez tout d’un coup un problème.

Il existe plusieurs façons de résoudre les problèmes de canonisation comme ceux-ci.

Mais la solution exacte dépend de la cause du problème d’origine.

Par exemple, la suppression de quelques lignes de code de votre thème de blog résoudra le problème ci-dessus en environ 30 secondes (si vous savez ce que vous faites, bien sûr).

Ainsi, même si Google Search Console ou un autre outil indique que vous avez des milliers d’erreurs de contenu en double, vous n’avez vraiment qu’une seule cause fondamentale.

Si vous avez plusieurs versions de la même page, la balise canonique peut vous aider à spécifier quel contenu est l’original.

Tout ce que vous avez à faire est de déposer une seule ligne de code qui référence l’URL de la page d’origine comme ceci.

Heureusement, des plugins comme Yoast SEO rendent cela simple.

Vous pouvez définir la page par défaut ou la version de publication comme canonique afin qu’elle ajoute toujours cette ligne par défaut.

Vous pouvez également le spécifier manuellement dans les options de paramètres avancés pour chaque page ou publication:

J’ai également mis au point un guide pour vous montrer comment résoudre le problème avec les balises rel = canonical pour les liens sur Quick Sprout .

Une autre astuce WordPress pour gagner du temps consiste à utiliser le  plugin Quick Page / Post Redirects .

Celui-ci est utile si d’anciennes pages se transforment en nouvelles. Cela laisse souvent derrière lui une vague de liens rompus.

Installez le plugin, et vous pouvez ajouter les anciennes URL en masse, puis la nouvelle version de chaque page.

Utilisez celui-ci avec le  plugin Broken Link Checker pour voir quelles URL vous devez rediriger .

La plupart des outils axés sur le référencement comme Moz exploreront également votre site, comme les moteurs de recherche, pour auditer ces problèmes courants.

Le contenu en double et les liens rompus (ou erreurs 404) sont les deux erreurs d’exploration les plus courantes affectant la plupart des sites Web.

Si vous n’êtes pas sur un système de gestion de contenu comme WordPress, vous allez devoir modifier le fichier .htaccess de votre site pour inclure 301 redirections. Je vous recommande fortement de vous renseigner sur les redirections 301  et d’obtenir une aide professionnelle dans ce cas.

Convivialité mobile –  Regardons les choses en face: si votre page n’est pas adaptée aux mobiles, vous avez perdu.

Plus de 54% des utilisateurs de Facebook  accèdent au réseau exclusivement sur leurs appareils mobiles. Si l’on considère que Facebook compte désormais 1,65 milliard d’utilisateurs actifs par mois, ce nombre représente près de 900 millions d’utilisateurs uniquement mobiles!

Vous devez simplement garder à l’esprit les appareils mobiles ces jours-ci.

Bien qu’il existe plusieurs façons de rendre vos pages adaptées aux mobiles , je vous recommande de commencer par vérifier avec l’outil de Google  comment vous vous tenez en ce moment.

De nos jours, la plupart des thèmes WordPress sont adaptés aux mobiles dès le départ, et sinon, vous pouvez toujours installer un plugin pour s’en occuper .

Vous pouvez également simplement implémenter vous-même les suggestions de Google à partir de l’outil ou engager quelqu’un pour apporter les modifications.

Vitesse de la page –  Ne vous trompez pas. Vous savez à quel point c’est important.

Vous vous souvenez à quel point vous étiez en colère la dernière fois que le WiFi a mis 20 secondes pour charger une page?

Aujourd’hui, nous apprécions notre temps plus que tout. De longs temps de chargement peuvent absolument tuer vos conversions .

Les récents benchmarks de l’industrie de la vitesse de Google ont prouvé ce point. Leurs recherches montrent que «la probabilité qu’une personne rebondisse sur votre site augmente de 113% si le chargement prend sept secondes».

Et sur la base de leurs conclusions, le temps de chargement moyen était supérieur à 22 secondes. C’est plus de 3 fois plus longtemps!

Laisser un commentaire